Les effets des carences nutritionnelles sur la croissance capillaire

croissance capillaire et carences nutritionnelles

La croissance capillaire est en général un phénomène naturel qui est censé être rapide. En effet, ils devraient pousser en moyenne entre 0,80 et 1 cm par mois lorsqu’ils sont en bonne santé. Au quotidien, un individu peut perdre entre 45 et 60 cheveux. À chaque intersaison, la chute peut être importante. Cela dit, lorsqu’elle est excessive, sachez qu’il y a un problème. En général, cette perte massive est due à des carences nutritionnelles.

Les carences nutritionnelles nuisent à la croissance capillaire

Une chute capillaire constitue un phénomène normal lorsqu’elle est passagère. En effet, elle est due à un problème interne du corps. Lorsque celui-ci est réglé, les cheveux recommencent à pousser. En revanche, une perte capillaire excessive et durable est un problème beaucoup plus grave.

En général, elle est provoquée par une carence nutritionnelle. Un apport insuffisant en nutriments, vitamines et oligo peut avoir effectivement tendance à fragiliser les cheveux. Ils se dessèchent et se cassent, ce qui ne peut qu’engendrer leur chute. Il est primordial de combler cette carence afin de stopper la perte de cheveux.

Ainsi, si vous pensez que ce problème vous concerne, il est conseillé de consulter un médecin rapidement. Prendre des compléments alimentaires au hasard est une mauvaise idée. Vous devez d’abord identifier les éléments nutritifs qui manquent à votre organisme.

Les carences en minéral

En général, la carence en fer est le principal responsable d’une perte capillaire. Elle peut se produire après l’accouchement ou pendant les menstruations à cause des saignements abondants. Elle s’accompagne de plusieurs autres symptômes comme l’essoufflement à la réalisation de la moindre tâche ainsi que la sécheresse ou la décoloration des cheveux.

Une carence en zinc peut également provoquer la sécheresse et une diminution de la croissance capillaire.  Vous pouvez la reconnaître par l’apparition de taches blanches sur les ongles ou une peau squameuse à tendance acnéique. Il faut ajouter au lot la carence en calcium vu que ce minéral influence la production d’androgènes.  La carence en magnésium provoque aussi la chute capillaire et l’alopécie androgénétique.

Les carences en vitamines

Sachez également que les carences en vitamines peuvent nuire à la croissance de votre chevelure. Un apport insuffisant de vitamine A peut par exemple rendre les cheveux secs et donc favoriser la cassure. La carence en vitamine B 12 engendre une anémie qui est une des principales causes de la perte excessive des cheveux.

Il faut ajouter au lot la carence en vitamine C, laquelle rend les cheveux secs et cassants et retarde la repousse. Lorsque la carence est importante, la chute devient excessive et elle peut toucher l’ensemble du cuir chevelu. Notons que la vitamine C a pour fonction de favoriser l’absorption du fer. Nous vous recommandons d’appliquer toute la gamme à l’ananas et à la vitamine C de Curls, pour vous aider à lutter contre la chute des cheveux.

Vous vous êtes inscrit avec succès !
Cet e-mail a été enregistré